Le mont des Oliviers hier et aujourd’hui

Le mont des Oliviers hier et aujourd’hui

Le Mont est l’un des plus beaux endroits de la Terre Sainte et joue un rôle unique dans la vie de Jésus. Où cela se trouve, et que s’est-il passé là-bas? Cet article évoque la Terre Sainte et le Mont des Oliviers.

La localisation en premier lieu

Le mont des Oliviers sépare la ville de Jérusalem du désert de Judée, et de là-bas il descend vers la mer Morte. La vallée de Cédron ou Kidron entoure Jérusalem à l’Est et sépare le Mont des Oliviers de la ville. Au Sud, se trouve le Mont Sion et au Nord, le mont Scopus.

Les caractéristiques uniques

La montagne est séparée en trois zones, de celles-ci descendent les routes allant vers la vallée. Du nord au sud s’étend « Karm as-Sayyad » (« vignoble du chasseur »), atteignant 818 mètres d’altitude; Au centre est se trouve « Jebel et-Tur » (« montagne sainte ») mesurant 808 mètres de haut; et au sud-ouest, de l’autre côté de la route Jérusalem-Jéricho, se trouve « Bet el Hawa », également connu sous le nom de « Mount Scandal », mesurant 713 mètres de haut.

Les oliviers

Le nom du mont provient des oliviers qui ont poussé sur ses pentes pendant des milliers d’années, et certains des plus vieux arbres du monde s’y trouvent encore. La montagne est également connue sous le Mont de l’Onction. L’origine de cette huile vient de la tradition juive. L’huile des feuilles était utilisée pour oindre les grands prêtres et le roi.

Jésus sur le Mont

Jésus a posé un pied sur la montagne immédiatement après le dernier souper, en traversant la vallée Gethsémané.

Un épisode particulièrement pertinent dans la vie de Jésus est aussi l’un des souvenirs chrétiens les plus importants produit sur le Mont des Olivers. Celui de l’enseignement de la Prière du Seigneur: Eleona ou la Grotte de la Prière du Seigneur. Mais ce n’est pas le seul : Les pleurs sur Jérusalem: Dominus Flevit, l’acclamation lors de son entrée dans La Ville Sainte sur le dos d’un âne: le sanctuaire de Bethphage, la prière dans le jardin de Gethsémani, suivie de sa capture: l’église de Gethsémané, le jardin des oliviers et la grotte de Gethsémani. Sans oublier l’ascension de Jésus vers le paradis, qui se produisit au sommet du mont: l’édicule de l’Ascension.

 

By clicking Subscribe, you agree to our Terms & Conditions and Privacy Policy
Fermer le menu
×
×

Panier